Bienvenue sur livreta.biz
portail d'informations et d'actualités sur
ce livret réglementé par l'état, que
certaines banques en ligne proposent.

taux : 2.25 %

plafond : 15 300 €

évolution : cliquez ici

La FBF toujours aussi critique envers l’augmentation du plafond du Livret A

Destiné à offrir une source de financement supplémentaire pour la construction de logements sociaux, le doublement du plafond du Livret A promis durant la campagne présidentielle par François Hollande, s’apprête à connaître une nouvelle étape dans son application par le gouvernement, soulevant toujours autant de critiques de la part des professionnels du secteur bancaire, qui juge cette mesure inadaptée.

Une revalorisation du plafond du Livret A superflue pour la FBF

Ayant déjà, à plusieurs reprises, fait part de ses doutes quant à l’efficacité d’une telle mesure, la FBF a ainsi profité de la prochaine revalorisation du plafond du placement favori des Français pour tirer les enseignements des premières mesures prises en la matière, il y a trois mois, soulignant que cette démarche a surtout eu pour effet de favoriser les ménages aisés, en offrant à ceux-ci une possibilité supplémentaire de bénéficier du placement défiscalisé, le secteur du logement social n’étant quant à lui pas parvenu à utiliser l’ensemble des fonds supplémentaires apportés par la réforme déjà mise en place.

Une réforme du Livret A qui complique la situation des établissements bancaires

Ayant permis au placement favori des Français de voir sa collecte augmenter de 7,35 milliards d’euros supplémentaires, la réforme du Livret A intervient au plus mauvais moment pour les professionnels du secteur bancaire, qui doivent dans le même temps préparer l’application des dispositions des accords de Bâle III pour 2013, imposant à chaque établissement une augmentation de ses fonds propres, alors même que ceux-ci se trouvent confrontés à une difficulté supplémentaire, ne pouvant, en effet, pas incorporer, dans leur comptabilité, les fonds réunis par le livret d’épargne défiscalisé, dont la majeure partie revient à la Caisse des Dépôts et Consignations.